woman in white long sleeve shirt and black panty

Questions et réponses sur le Lipofilling

La chirurgie esthétique des seins consiste en des opérations qui rétablissent la symétrie et l’apparence des seins. Il existe une grande quantité de documents sur ce sujet, mais de nombreuses femmes ne trouvent toujours pas de réponses à leurs questions.

  • Ces opérations sont-elles sûres ?
  • Comment se déroule une mammoplastie ?
  • Le résultat obtenu sera-t-il pire que l’état initial du sein ?

Mammoplastie : tout sur l’augmentation et la reconstruction mammaire

Cet article contient les informations les plus importantes et les plus pertinentes sur la chirurgie plastique de la glande mammaire. Nous avons répondu aux questions les plus courantes sur la mammoplastie.

Raisons pour lesquelles les femmes subissent une augmentation mammaire ptose

La mammoplastie fait généralement référence à l’augmentation des seins. Mais, en réalité, cette opération a un grand nombre d’indications esthétiques et médicales.

Les principales raisons de la mammoplastie :

  • Reconstruction après un traumatisme ou une intervention chirurgicale pour un cancer du sein ;
  • Réduction de la glande mammaire afin de diminuer la charge sur la colonne thoracique ;
  • Correction de la forme du sein en raison de changements liés à l’âge ;
  • L’augmentation des seins pour obtenir l’effet esthétique désiré.

Craintes des patientes avant une mammoplastie

De nombreuses femmes hésitent à se faire opérer par crainte de voir leur santé, leur apparence ou leur qualité de vie se dégrader. Le plus souvent, les questions suivantes peuvent susciter des inquiétudes avant l’opération : Les complications chirurgicales (cicatrices dispersées, réintervention, grosses cicatrices, etc.) Si l’opération est réalisée par un médecin expérimenté et que les règles d’hygiène postopératoires sont suivies de manière adéquate, il n’y a pas de risques chirurgicaux importants.

Une gêne tactile due à la présence des implants dans le sein et l’apparition d’un aspect non naturel du sein. Les implants modernes, lorsqu’ils sont correctement positionnés, sont invisibles et ne sont pas ressentis sous la peau.

  • Des difficultés avec l’échographie et la mammographie,
  • L’interdiction d’allaiter.

De tels problèmes appartenaient à l’ancienne génération d’implants, ils sont désormais sans objet.

Diagnostics avant une mammoplastie

Des examens sont nécessaires avant toute opération, et la mammoplastie ne fait pas exception. Le diagnostic pour la chirurgie plastique des seins comprend les examens préopératoires standards et un ensemble de mesures qui aident à choisir la méthode de chirurgie et le type d’implants.

Liste des analyses requises :

  • Analyse générale du sang et de l’urine ;
  • Analyse biochimique du sang ;
  • Coagulogramme – contrôle de la coagulation du sang ;

Examen par un médecin généraliste.

Pour comprendre les possibilités techniques de la chirurgie mammaire, la patiente effectue une consultation en personne ou en ligne avec un médecin. Cela ne nécessite généralement qu’une mammographie et un examen visuel par un chirurgien ou une photo des deux glandes. Dans certaines cliniques, une modélisation de la future apparence de la glande mammaire est également réalisée avant l’opération.

Contre-indications à la mammoplastie

L’opération n’est pas pratiquée si la patiente présente :

  • Un diabète sucré décompensé ;
  • Une maladie respiratoire aiguë ;
  • D’une chimiothérapie et d’une radiothérapie dans le cadre d’un traitement oncologique.

Types de chirurgie mammaire

En fonction du volume du sein retiré, de la taille du sein et des souhaits esthétiques de la patiente, une opération adaptée peut être choisie. Toutes les opérations sur la glande mammaire sont divisées en 2 groupes principaux : la chirurgie plastique et la chirurgie reconstructive.

Chirurgie plastique du sein

Voyons de plus près ce qu’est la chirurgie plastique de la glande mammaire. Il s’agit d’une opération dans laquelle toutes les manipulations se font exclusivement avec le tissu de la glande existante ; sa forme ne doit pas être recréée.

Les principaux types de chirurgie plastique :

La résection sectorielle (tumorectomie) est utilisée lorsqu’il est nécessaire d’enlever une petite zone du sein. Il s’agit le plus souvent d’opérations pour un abcès, un hématome ou un fibroadénome. Dans ce cas, le chirurgien plastique est en mesure de suturer la glande opérée de manière à ce qu’il n’y ait pas de défaut ou de différence par rapport à la seconde glande. S’il n’est pas possible d’obtenir une symétrie avec la deuxième glande mammaire à l’aide de la seule opération, des méthodes d’injection supplémentaires (lipofilling) sont nécessaires.

Mastopexie (lifting des seins)

Elle est utilisée en cas de prolapsus physiologique de la glande mammaire, de forme tubulaire de la glande mammaire, après la grossesse et l’allaitement. Ces opérations permettent de donner à la glande mammaire l’aspect souhaité.

Mammoplastie de réduction (réduction mammaire)

Elle est utilisée si la taille des seins est inconfortable pour la patiente. Un volume mammaire excessif pour une personne de corpulence mince peut exercer une pression sur la colonne vertébrale et provoquer des douleurs.

Pose d’implants

Elle utilisée pour augmenter la taille du sein.

Mammoplastie reconstructive

La chirurgie reconstructive est nécessaire en cas d’ablation d’une partie du sein ou du sein entier. La reconstruction est effectuée à l’aide des propres tissus de la patiente ; souvent, des implants sont également utilisés pendant la reconstruction.

Les principaux types d’opérations reconstructives : TRAM(transverse rectus abdominis myocutaneous flap)

Pour réaliser cette opération, le médecin utilise une zone de la peau, de la graisse sous-cutanée et une zone de la paroi abdominale antérieure pour recréer le sein. La taille moyenne de la zone prélevée est de 14×25 cm. Dans ce cas, la zone abdominale est légèrement endommagée.

TDL – utilisation du muscle latissimus dorsi pour la chirurgie.

L’avantage de cette méthode est la courte durée de l’opération, soit 1,5 heure. Les inconvénients sont la limitation du volume de tissu pouvant être transplanté et la formation d’une cicatrice visible dans le dos.

LD (Latissimus dorsi flap)

Reconstruction mammaire avec des zones du tissu dorsal, prélevées au niveau de la colonne thoracique. Une telle zone donneuse est mince et peut être utilisée pour corriger de petits défauts. DIEP – il s’agit d’une méthode microchirurgicale de reconstruction mammaire. Elle est similaire à la TRAM, mais dans le cas de la DIEP, la zone abdominale n’est pas utilisée. Un composant nécessaire de la zone transplantée est un vaisseau sanguin. Cette opération permet de réaliser une reconstruction bilatérale en cas d’ablation complète des deux glandes. L’opération nécessite un chirurgien hautement qualifié, une salle d’opération microchirurgicale spécialement équipée. Pour le patient, cela représente 4-8 heures en salle d’opération et 3-5 jours à l’hôpital.

Le lambeau fessier

Le matériel pour la greffe est prélevé sur les fesses. Cette reconstruction permet d’obtenir des glandes mammaires de grand volume sans endommager la zone donneuse. Voir https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-mammaire/lipofilling-mammaire pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code